​L’école que le SESJ a aidé à construire

5 novembre 2018

Lorsque Ronald Chavarria et son épouse Jazmín Lopez, visitent l’école Gilberto Siles dans la région de Masaya, au Nicaragua, ils rencontrent une joyeuse ruée d’élèves.

« Regardez comment nous avons pris soin de notre école », nous disent-ils, « nous sommes si heureux de l’avoir », a déclaré Ron, directeur de pays du Nicaragua pour l’organisation à but non lucratif SchoolBOX. « La communauté de Gilberto Siles est très, très forte et l’école que le SESJ a aidé à construire l’a solidifiée. »

Lors d’un récent voyage de financement au Canada, Ron, Jazmín et leurs trois jeunes fils ont rencontré le président du SESJ, Stan Stapleton, pour exprimer leurs remerciements sincères pour les fonds qu’a fournis le SESJ à la construction de l’école pour 83 élèves allant de la maternelle à la sixième année.

« Votre syndicat nous a beaucoup aidés et a contribué à l’état de l’éducation dans notre pays », a affirmé Ron.

Le SESJ a aussi récemment fourni des fonds pour soulager la tension financière des employés de SchoolBOX et de leurs familles qui n’étaient pas en mesure de travailler.

Depuis avril, les troubles civils généralisés ont rendu les voyages aux communautés partenaires dangereux pour le personnel. En conséquence, SchoolBOX a été contraint de suspendre les programmes de construction jusqu’à ce que les employés puissent retourner au travail en toute sécurité.

« Les membres de notre personnel sont comme notre famille. Ils passent du temps dans les communautés, ils dorment là-bas pendant qu’ils construisent, et ils sont vraiment dédiés aux gens », a expliqué Ron. « C’est pourquoi nous avons voulu leur fournir un soutien supplémentaire et ne pas les abandonner en ce moment. »

L’école Gilberto Siles est l’une des 100 salles de classe SchoolBOX a érigées au Nicaragua. Pendant plus de 30 ans, les parents de la région rurale de Masaya ont lutté pour fournir une éducation de base à leurs enfants dans deux abris de fortune sombres, encombrés et poussiéreux. Lumineuse et aérée, l’école financée par le SESJ offre maintenant un environnement propre, sécuritaire et propice à l’apprentissage pour les élèves.

Stan a eu l’occasion de rencontrer le professeur et les élèves de Gilberto Siles quand lui et d’autres membres du SESJ se sont rendus au Nicaragua l’année dernière pour aider à construire une autre école SchoolBOX. Selon Ron, le président du SESJ n’a pas été oublié. « Les enfants nous demandent toujours, ‘où est Stan?’ » dit-il en souriant.

Le SESJ a eu un impact durable sur une communauté où les parents luttent pour éduquer leurs enfants sur de maigres revenus. La plupart travaillent dans le secteur informel, vendant des produits dans la rue ou offrant des services d’entretien ménager. Grâce à SchoolBOX, des milliers d’enfants ont accédé à l’éducation de base dans un pays où les statistiques font réfléchir :

  • 50 % des enfants des zones rurales n’atteignent pas la sixième année.
  • Les jeunes décrocheurs commencent des familles ou travaillent dans des emplois informels, un cycle que SchoolBOX veut briser.
  • 60 % des élèves atteignent l’école secondaire, mais moins de la moitié d’entre eux se rendent à l’université.
  • La moitié seulement de tous les élèves qui débutent des études postsecondaires réussissent à les terminer.

Pour les étudiants qui obtiennent une éducation, Ron a noté, les récompenses font une différence. « Pour chaque année supplémentaire d’éducation qu’un garçon reçoit, son revenu augmente de 10 %. Pour les filles, ces statistiques triplent. »

Apprenez-en davantage sur les programmes SchoolBOX ici.