Le SCC distribue des masques faciaux et modifie certaines pratiques

7 avril 2020

Portrait du Covid

Le SCC distribue des masques faciaux

Après un effort soutenu de la part du Syndicat des employé-e-s de la Sécurité et de la Justice la semaine dernière, le Service correctionnel du Canada (SCC) a publié une politique le lundi 6 avril, déclarant qu’il délivrerait immédiatement des masques faciaux à tous les employé-e-s correctionnels qui travaillent dans les établissements et dans la communauté. Veuillez noter que les employés travaillant à domicile ne se verront pas remettre ces masques.

Cette politique est le résultat de nombreuses discussions entre le président du SESJ, Stan Stapleton, le vice-président du SESJ, David Neufeld, et les cadres supérieurs du SCC, la commissaire du SCC, Anne Kelly, et le cabinet du ministre de la Sécurité publique, Bill Blair.

Il est important de comprendre qu’un masque ne protège pas la personne qui le porte, mais qu’il contribue à minimiser le risque d’infecter d’autres personnes si cette personne est asymptomatique. Plus les gens portent un masque, plus la protection globale augmente.

Conseils pour l'utilisation des masques

Vous trouverez ci-dessous des conseils pour une utilisation correcte des masques :

  • Lavez-vous toujours les mains ou utilisez un désinfectant pour les mains avant de mettre ou d'enlever un masque, ainsi qu'après avoir mis ou enlevé un masque;
  • Lorsque vous mettez ou enlevez un masque, ne touchez que les boucles, les attaches ou les bandes du masque.
  • Assurez-vous que le masque est bien ajusté de tous les côtés. S'il comporte une bande supérieure métallique, pliez-la à la forme de votre nez en la pinçant et en appuyant avec vos doigts sur l'arête du nez. Tirez bien le masque sur votre menton.
  • Évitez de toucher le devant du masque à tout moment. Si vous touchez l'avant de votre masque, veillez à vous laver les mains ou à utiliser un désinfectant pour les mains après.
  • Après avoir retiré votre masque, mettez-le immédiatement à la poubelle ou au lavage.
  • Continuez à respecter les bonnes pratiques d'hygiène et les mesures de santé publique en vous lavant fréquemment les mains, en ne vous touchant pas le visage et en maintenant une distance physique lorsque cela est possible.

Routines modifiées dans les établissements et dans la communauté

Pendant ce temps, le SESJ a exhorté les pénitenciers fédéraux à continuer à fonctionner selon une routine modifiée afin de respecter au maximum l’éloignement physique et le contact minimal. Nous demandons également au SCC de réduire de façon importante le nombre de membres du personnel entrant quotidiennement dans les pénitenciers afin de réduire la propagation de la COVID-19 dans les établissements.

Dans la communauté, le SESJ a mené l’effort pour s’assurer que l’empreinte globale du personnel dans les bureaux de libération conditionnelle et les centres correctionnels communautaires soit aussi petite que possible. La plupart des membres du personnel dans la communauté travaillent désormais à domicile et accomplissent leurs tâches de manière virtuelle ou par téléphone. Certains membres du personnel effectuent également des rotations régulières au bureau. Ces mesures sont prises pour aider à protéger la santé et le bien-être de nos membres et du public.

Changements à la supervision dans la communauté

Pendant ce temps, la surveillance dans la communauté est également réalisée différemment. Les agents et agentes de libération conditionnelle dans la communauté visiteront les délinquants à leur domicile, sur leur lieu de travail et dans d’autres endroits, mais ils resteront dans leur véhicule pendant ces visites. Les délinquants devront ensuite sortir, où leurs visites seront effectuées à distance par téléphone. D’autres entretiens de surveillance dans la communauté sont menés entièrement par téléphone, ce qui permet de s’assurer que les délinquants restent chez eux et suivent les directives actuelles du gouvernement fédéral.

Si vous êtes membre travaillant au SCC et que vous avez des questions ou des préoccupations concernant les informations ci-dessus ou d’autres questions relatives au lieu de travail, veuillez communiquer avec l’exécutif de votre section locale ou votre vice-président régional ou vice-présidente régionale.