On se préoccupe des groupes d'employés désignés «vulnérables» et «visés»

5 mai 2015

Le Bureau national du Syndicat des employé-e-s du Solliciteur général (SESG) a reçu un nombre important de courriels et d'appels de vice-présidents régionaux (VPR) et de membres préoccupés par la récente stratégie du Service correctionnel du Canada (SCC) de désigner les employés de gestion des peines et autres groupes d'employés comme étant visés et vulnérables, mais non touchés, conformément à la convention collective.

Vu les préoccupations soulevées et le nombre important de demandes d'information, le président du SESG, Stan Stapleton, a ajouté ce sujet à l'ordre du jour de la réunion du Comité national de consultation patronale-syndicale (CNCPS) du 23 avril. Lors de cette réunion, la direction du SCC a fait état de son plan pour les postes de gestion des peines et autres groupes d'employés qu'elle considère vulnérables et visés.

Le plan du SCC consiste à « aider » certains employés des groupes de gestion des peines et autres à se trouver de nouveaux emplois avant d'être mis dans une situation de réaménagement des effectifs. La raison pour laquelle ce plan s'adresse aux employés de gestion des peines en particulier est que ces postes seront éliminés dans les régions, ces services devant être centralisés.

Le SESG comprend bien l'approche du SCC et a quelques réserves concernant la façon dont celui-ci contourne la convention collective et, en particulier, l'article sur le réaménagement des effectifs.

Pour le moment, le SESG rappelle à ses membres que le fait d'accepter un poste à salaire moindre sans se prévaloir de la protection que leur accorde une situation de réaménagement des effectifs n'offre aucune protection salariale. Le SESG est conscient que le nombre de postes AS-04 est limité dans les régions et si les membres se trouvent un emploi dont le salaire est équivalent, cela serait une solution viable pour ces membres.

Comme toujours, le SESG et l'Alliance de la Fonction publique du Canada sont en consultation à ce sujet. Stan maintiendra ce sujet comme point permanent à l'ordre du jour des réunions ultérieures du CNCPS jusqu'à ce que la situation soit résolue. Il se donnera également comme priorité de communiquer avec les membres.

N'hésitez pas à communiquer avec votre président de section locale ou votre vice-président régional du SESG si vous avez des questions ou des préoccupations ou si vous souhaitez obtenir d'autres renseignements à ce sujet.